Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 05 septembre 2017

05 septembre 1683: Louis XIV fête ses 45 ans

 

Louis XIV fête ses 45 ans

 

La situation de la France était, à cette époque, tant à l'intérieur que vis-à-vis les puissances étrangères, prospère et brillante.

 

Les dernières années de l'administration de Colbert venaient de réparer une partie du mal qu'avaient fait au peuple l'augmentation des impôts, le malaise de l'agriculture et la stagnation du commerce, suite fatale de six ans de guerre.

 

Un cabinet animé de vues pacifiques aurait certainement arrangé à l'amiable les question litigieuses que le traité de Nimègue avait pu soulever.

 

D'un autre côté, la guerre avec l'Espagne aurait manqué de prétexte sans ce désir d'agrandissement que nourrissait toujours Louis XIV, et qui le portait à s'étendre sans cesse vers la Flandre, autant, d'ailleurs, pour faire la conquête de quelques villes, que pour inquiéter, par son voisinage, la Hollande, cette flère république de marchands enrichis, objet constant, pendant tout ce règne, de la jalousie du gouvernement français.

 

Mais le moyen de résister à ces fâcheuses tendances?

 

Colbert laissait une marine formidable, que Duquesne venait d'exercer glorieusement en bombardant Alger dont Tourville obtint bientôt la soumission ; sous la direction de Vauban , les frontières se couvraient de places fortes savamment combinées, et les finances, cet embarras ordinaire des gouvernements belliqueux, se trouvaient dans une situation relativement très satisfaisante.

 

Tandis que la véritable politique de la France eût été de se maintenir dans une ligne de modération d'autant plus honorable que le gouvernement avait précédemment donné des preuves d'une susceptibilité ombrageuse, Louis XIV céda malheureusement à ses instincts, à ceux de Louvois, et, de 1683 à 1713, la France eut à soutenir, presque sans relâche, des guerres funestes que la révocation de l'édit de Nantes, la question capitale du nouveau ministère, compliqua de troubles civils où le gouvernement lui-même fut obligé de composer avec l'insurrection.

00:00 Publié dans 1683, Septembre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.