Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 17 mars 2017

17 mars 1638: Pero de Gamboa

Pero de Gamboa

compositeur portugais de musique classique.

(c. 1563Bente (pt), ) est un 

Il fut maître de chapelle de la Cathédrale de Braga entre 1585 et 1594

  1. a et b (pt) João Pedro d'Alvarenga, « Pero de Gamboa e Lourenço Ribeiro pelo Coro Gulbenkian » [archive], sur Secretariado Nacional da Pastoral da Cultura,‎ (consulté le 18 janvier 2015)

Œuvres

Seules seize pièces, détenues par la Bibliothèque municipale de Porto (pt), subsistent1.

 

  1. a et b (pt) João Pedro d'Alvarenga, « Pero de Gamboa e Lourenço Ribeiro pelo Coro Gulbenkian » [archive], sur Secretariado Nacional da Pastoral da Cultura,‎ (consulté le 18 janvier 2015)

00:00 Publié dans 1638, décès, Mars, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

vendredi, 27 janvier 2017

27 janvier 1638: Gonzalo de Céspedes y Meneses, écrivain espagnol

Gonzalo de Céspedes y Meneses

écrivain espagnol et un historien espagnol.

né à Madrid (Espagne) vers 1585

décédé en 1638

Son ouvrage le plus connu est le Poema trágico del español Gerardo, y desengaño del amor lascivo, publié en 1615.

Il publia également des écrits historiques et politiques, comme Historia apologética en los sucesos del reyno de Aragon, y su ciudad de Zaragoza, años de 91 y 92 en 1622.

 

Œuvre

  • (es) Poema trágico del español Gerardo, y desengaño del amor lascivo, 1615
  • (es) Historia apologética en los sucesos del reyno de Aragon, y su ciudad de Zaragoza, años de 91 y 92, 1622
  • (es) Historias peregrinas y exemplares, 1623, recueil de nouvelles
  • (es) Varia fortuna del soldado Píndaro, 1626, roman picaresque
  • (es) Francia engañada, Francia respondida, 1623, pamphlet
    Sous le nom de Gerardo Hispano.
  • (es) Historia de Felipe IV, 1631
 

Bibliographie

 

00:00 Publié dans 1638, décès, Janvier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

samedi, 21 janvier 2017

21 janvier 1638: Ignazio Donati

Ignazio Donati

compositeur italien

né à Casalmaggiore, dans la province de Crémone vers 1570 

mort à Milan le

  Il a été un pionnier du « motet concertato »

260px-Sandro_Botticelli_050.jpg

00:00 Publié dans 1638, décès, Janvier, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

jeudi, 08 décembre 2016

08 décembre 1638: Ivan Gundulić

260px-Sandro_Botticelli_050.jpg

Ivan Gundulić

  poète baroque croate

Ivan Dživo Franov Gundulić

(en italien Giovanni Francesco Gondola)

Né le 9 janvier 1589

Décédé le  8 décembre 1638

poète baroque, le plus célébré de la République de Raguse.

Son travail incarne les principales caractéristiques de la contre-réforme catholique: ferveur religieuse, insistance sur la « vanité de ce monde » et opposition aux « infidèles »

Les travaux majeurs de Gundulić — la poésie épique Osman, la pièce pastorale Dubravka et la poésie religieuse Les Larmes du fils prodigue, basée sur la Parabole du Fils Prodigue — sont des exemples de richesse stylistiques baroques et d'excès rhétorique.

 

00:00 Publié dans 1638, Décembre, décès | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

mercredi, 09 novembre 2016

09 novembre 1697: Louis d'Anglure

archeveque

Louis d'Anglure

conseiller d'État

Évêque de Fréjus (1679-1680)

Évêque de Carcassonne (1680-1681)

Archevêque de Bordeaux, Primat d'Aquitaine (1680-1697)

Parents


Louis Anglure de Bourlemont naquit en 1617 à Anglure, diocèse de Troie (Troyes). Il fut pendant vingt-deux ans auditeur de rote à Rome pour la France. Nommé à l’évêché de Tournai (1668) qu'il refusa, puis à l'évêché de Lavaur (1669) qu'il refusa aussi, il accepta celui de Fréjus (17 juillet 1679) ; mais il eut à peine le temps d'en faire prendre possession, et en avril 1680, il fut préconisé évêque de Carcassonne. Là non plus, il ne fut pas installé, et au mois de septembre de la même année, il eut sa nomination à l'archevêché de Bordeaux, où il mourut le 9 novembre 1697, à l'âge de 70 ans.

 

Armes :

Écartelé au 1er et au 4° d'or, semé de grillets d'argent soutenus de croissants de gueules, qui est d'Anglure ; au 2° et 3° de gueules à trois pals de vair, au chef d'or chargé d'une merlette de sable, qui est Chatillon sur le tout, fascé d'argent et de gueules de 8 pièces qui est Bourlemont.

 

On trouve ces armes décrites et peintes dans l'Histoire de la Primatiale de Bordeaux, par le chanoine Lopez, annotée par le chanoine Callen.