Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 19 octobre 2017

19 octobre 1684

Le jeudi 19 octobre 1684

14494791_696686737152694_4564797766674932215_n.jpg

Au Lever du Roi, on parle de la rivière d’Eure que Louis XIV veut faire venir à Versailles: on la fait niveler, elle est de 85 pieds (25m) plus haute que les plus hauts réservoirs de Versailles.

00:00 Publié dans 1684, Octobre, Versailles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

dimanche, 01 octobre 2017

Marquage des appartements dans les résidences du Roi

Marquage des appartements dans les résidences du Roi

14322778_688323024655732_1894208708591138570_n.jpg



Le « pour » est une marque de distinction de rang et d’honneur. Cette mention est inscrite, par les maréchaux des logis du Roi, sur la porte du logement. L’inscription est faite avec une craie blanche pour le Roi et jaune pour la Reine et les autres personnes détentrices de cette distinction.

Toute la Maison Royale a le « pour » ainsi que les princes étrangers de maisons souveraines, le Chancelier de France, et les grandes familles à qui le Roi donne le rang de « prince ».

Cet usage ne se fait qu’à la Cour de France.

00:00 Publié dans Versailles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

mardi, 05 septembre 2017

05 septembre 1688: Versailles

Dimanche 5 septembre 1688

 

à Versailles

 

Le roi a donné au marquis de Tilladet le gouvernement de Cognac qu'avoit M. d'Aubigné; il vaut 12,000 livres de rente. 

 

 

On a arrêté le maître d'hôtel et un valet de chambre de M. le nonce pour leur faire le même traitement qu'on fera, à Rome, à ceux de M. de Lavardin.

00:00 Publié dans 1688, Septembre, Versailles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

05 septembre 1687: Versailles

 

Lundi 5, à Versailles. 

 

Le roi dîna à son petit couvert, et alla tirer.

 

Monseigneur se promena avec madame la princesse de Conty.

 

M. de Saint-Pouanges partit pour aller en Allemagne faire assembler toutes les troupes destinées à secourir Mayence, et pour donner les ordres pour qu'ils aient en abondance tout ce qui leur est nécessaire. 

 

M. le comte d'Auvergne s'est trouvé mal; il a été obligé de quitter l'armée pour s'en aller à Strasbourg.

 

Le duc de Duras y a la petite vérole, et le maréchal son père ne se porte pas trop bien. 

 

Les nouvelles qu'on a d'Irlande confirment toujours le mauvais état où sont les affaires du roi d'Angleterre.

 

Le général-major Kerk a défait une partie de ses troupes, et Maccarthy a été pris. 

 

On a avis que M. le duc d'Hanovre donne à M. de Lorraine 6,000 hommes pour continuer le siège de Mayence, et qu'il vient lui-même à la tète de ses troupe?

 

On a envoyé au roi un plan des attaques de Mayence, par où il paroît que les ennemis sont au pied du glacis, et qu'ils travaillent à la sape.

00:00 Publié dans 1687, Septembre, Versailles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

dimanche, 03 septembre 2017

03 septembre 1715: A Versailles

Mardi 3, à Versailles.

— On tint deux conseils à Versailles. M. le duc d'Orléans n'appela à ces conseils que les ministres du feu roi. Les gens qu'il avoit nommés dans son testament pour être du conseil de la régence sont: M. le duc d'Orléans comme chef du conseil, M. le Duc quand il aura vingt-quatre ans accomplis, M. le duc du Maine, M. le comte de Toulouse, du chancelier de France, [sic] duchef du conseil royal, des maréchaux de Villeroy, de Villars, d'Huxelles, de Tallard et d'Harcourt, des quatre secrétaires d'État et du contrôleur général des finances. Il nomme pour gouverneur du nouveau roi le maréchal de Villeroy, et s'il meurt pendant la minorité du roi il nommoit en sa place le maréchal d'Harcourt. Il nommoit aussi par le testament M. le comte de Toulouse pour avoir la même autorité et remplir les mêmes fonctions auprès du jeune roi que M. le duc du Maine, en cas qu'il vint à mourir pendant la minorité. Tout cela est expliqué plus en détail dans le testament, dont on trouvera la copie à la fin de ce livre et celle du codicille par lequel l'évêque de /

Fréjus, qui s'est démis depuis quelque temps de l'évêché et à qui on a donné une belle abbaye à la place, est choisi pour précepteur du jeune roi, et M. de Saumery le père et Jeoffreville pour sous-gouverneurs.

00:00 Publié dans 1715, Dangeau, Versailles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |